L'Atelier de Sybelle

14 octobre 2017

Châle "close to you"

Il n'y a pas beaucoup de couture en ce moment. Un petit break pour mieux rebondir, certainement.

20171014_105209

Ce petit intermède m'a permis de retourner à mes aiguilles à tricoter. Alors là, je suis loin, très loin d'être une rapide et une douée. Aussi, j'ai décidé de faire un ouvrage simple mais qui en jette ! 

 

L'an dernier, Isa et moi avions acheté ces pelotes de laine avec l'objectif d'emporter nos ouvrages lors de nos vacances respectives et de réaliser un chèche issu d'un catalogue Phildar. 

Chèche

Isa, plus rapide, l'a tricoté dans l'année. Son verdict : sympa mais un peu serpillière. Oups ! Marche arrière toute ! on va réfléchir....

 

Ca m'a pris un an et un peu plus (bon je n'étais pas omnibulée non plus), et en septembre, je tombe sur le châle "Close to you" de Justyna Lorkowska. C'est un modèle gratuit et dont les explications sont disponibles en français. Petit tour sur les blogs et je me dis que c'est l'ouvrage parfait pour ce que je recherche : facile, rapide, et qui donne un joli rendu.

"Ce châle simple mais élégant est tricoté d'une extrémité à l’autre avec une augmentation progressive pour former un châle triangulaire qui est amusant à tricoter et facile à porter. La frontière en zigzag avec des œillets lui donne une belle touche et rend le intéressant à tricoter. Tous les rangs endroit du châle contiennent à la fois une augmentation et une diminution, alors que tous les rangs envers commencent avec une augmentation, créant ainsi un triangle biaisé. "

Après avoir refait une paire de fois les premiers rangs, je démarre réellement. Ce sont des points mousse et des jetés. Chaque portion compte 14 rangs. L'ouvrage avance doucement mais sûrement.

20170924_084331

L'avantage c'est qu'on s'arrête quand on veut (en respectant le motif bien sûr). J'ai passé mes trois pelotes. Il n'est pas très large, et du coup pas du tout encombrant (pour info, je crois que j'attaquais la seconde pelote sur cette photo).

20170924_084310

 

 

J'ai beaucoup aimé la finition "picot" qui apporte une touche délicate à la bordure.

P1040788

Et j'ai repris goût au tricot ! vivement les longues soirées d'hiver au coin du feu !

20171014_105219  20171014_105224

Posté par Atelier Sybelle à 12:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


10 septembre 2017

Un essai de Xéréa ...

C'est une robe dont j'avais envie depuis longtemps . On sait combien les patrons de pauline alice sont clairs et bien détaillés et les différentes versions que l'on peut voir sur le net sont plus jolies les unes que les autres .

Alors , pour essayer je choisis un tissu pas cher de Domène et je complète par un joli biais Liberty , beaucoup plus cher !!! trouvé à La maison de la machine à coudre . Nous sommes fin juin , j'aurai ma robe pour cet été sur la plage , si cette "toile" est portable  !

DSCN2232

Hop je décalque et coupe le patron en 36 . Et je me lance confiante ... Tout est bien expliqué , je fabrique mon passepoil et le pose pour souligner les pièces de côtés et les poches . 

DSCN2235

DSCN2236 

Je couds les épaules , pose le biais de propreté autour de l'encolure . Puis je couds l'empiècement haut au bas devant et bas dos ... Et j'essaye sans coudre les côtés juste pour avoir un aperçu de ce que ça donne ... Et là ...

DSCN2240 

Quelle déception de voir que le tout est trop grand en hauteur ! Le passepoil est un peu bas mais surtout les pinces de poitrine sont 8 cm trop basses ( c'est trop moche ! ) et d'ailleurs les poches aussi ! Maintenant que tout est coupé , cousu , recousu ... que faire ... C'est comme pour la Datura , je suis trop courte de buste , à chaque fois , c'est raté !!!

Voilà donc une robe ( enfin plutôt une "toile" ) qui attendra le retour des vacances et surtout l'envie de la retoucher !

Et finalement , ce WE pluvieux m'a permis de la reprendre ... En fait , j'avais envie de coudre et je n'aime pas commencer quelque chose de nouveau si j'ai une cousette en cours ... 

J'ai regardé un peu sur le Net des tutos pour rétrécir un buste , adapter un patron à sa stature et je me suis lancée ... de toutes façons , sinon , ça allait rester au fond d'un sac en attente !

J'ai carrément décousu le passepoil et enlevé 2 cm à l'empiècment devant et dos et repositionné le passepoil .

DSCN2373 

Comme les pinces étaient trop basses et que je n'avais pas envie de tout démonter , la couture des côtés et des poches , j'ai enlevé en haut du devant bas et du devant dos ... au moins 4 cm ...

DSCN2374 

Puis j'ai tout remonté ensemble , on verra bien ... 

DSCN2371 

Là ... Mystère ... Pourquoi les deux pointes du dos ne se rejoignent pas ?

DSCN2372 

Je couds les côtés , je pose le biais de propreté des emmanchures .

DSCN2375 

Et j'essaye !

DSCN2376 C'est déjà plus adapté ! Les pinces de poitrine sont au bon endroit .

 

DSCN2378

DSCN2379 Peut-être que j'ai trop réduit l'empiècement  ... ça fait des grimaces dans le dos .

DSCN2381 

Et puis ... La robe est courte ... Je n'ai pas encore fait l'ourlet ! Je vais poser un biais de propreté pour faire un ourlet tout petit !

 DSCN2377 

Bon , c'est mieux ... mais est-ce portable ? A la maison , quand il fait chaud !

Moralité : trouver des cours de patronnage pour savoir VRAIMENT adapter un patron à sa taille !!! Et

en refaire une autre ... J'ai déjà le tissu !!!

 

 

 

Posté par Atelier Sybelle à 23:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2017

La fameuse robe noire

 

alessia dos 2

Au départ, elle ne devait pas être noire, cette robe. J'avais prévu un coton bleu avec de minuscules imprimés blancs de mon stock. Mais je l'ai trouvé un peu trop épais. Comme je n'ai aucune résistance textile, j'ai craqué il n'y a pas très longtemps pour une promotion chez Tissus de rêve : du lin à 4,90 €/m. C'était une première commande et à rentabiliser les frais de port, j'en ai acheté 4M. Livré assez rapidement, c'est un lin dont la légèreté correspond à la description (ainsi que sa transparence ! un fond de jupe va s'avèrer nécessaire !). Il a été très agréable à travailler, pas de mauvaise surprise de ce côté. On verra au bout de quelques lavages quelle est réellement sa résistance.

 

Le projet qui me tente depuis le début de l'été, c'est la robe Alessia, d'Urban Fairy. Il était temps que je m'y colle, nous voici déjà fin août. Alessia, c'est une robe à fines bretelles, ajustée mais pas trop. Elle est proposée en pochette, PDF A4 ou A0 de la taille 32 à 52.

 

Les pièces sont décalquées en T48 depuis un petit moment, avec un allongement de 2 cm au niveau du buste. Par curiosité, je suis allée faire un tour sur le Sew along d'Elsa.... et j'ai passé le restant de mon après-midi à découvrir tous ses tutos filmés. Dans chacun, il y a une astuce de coupe, montage, couture, un nouveau pied à utiliser.... Bon j'ai fait le plein de connaissances et je suis allée me coucher moins bête (hi hi). 

 

Le lendemain, je m'y suis vraiment mise et d'avoir visionner le tuto, j'ai progressé rapidement et sans problème. Prenez 5 mn (ou plus) et allez voir ses vidéos. Un vrai accompagnement et quel dynamisme ! 

 

J'ai pris mon temps et avant la pose définitive de la fermeture éclair, des bretelles et des parementures, j'ai fait un essai. De façon assez classique, j'ai repris près de 2 cm à l'emmanchure, mais je ne l'ai fait que pour le devant, la carrure dos me semblant convenir (je dois être bancale). Par contre j'ai bien essayé le pied qu'Elsa utilise pour la soupiqûre, l'overcast foot mais soit il y avait trop de matière pour une bonne progression, soit je n'ai pas compris son utilisation ; le tissu ne voulait pas avancer même en touchant à la pression du pied. 

Vous remarquerez que les bretelles paraissent un peu plus épaisses que sur le modèle initial. 

alessia 2

J'ai eu peur que ces petites choses soient perdues au lieu d'une carrure disons plus imposante que la taille 38. J'avais dans l'idée de tresser ces bretelles, soit avec un cordon (mais je n'en avais pas dans mon stock), soit avec des cordons spaghettis. Mais leur réalisation, avec un tissu comme le lin s'est avéré impossible au moment du "retournement". J'ai donc doublé les bretelles. 

alessia bretelle devant

Ca fait un petit effet et ça habille un peu mes épaules de déménageur. En tout cas, je m'y sens plus à l'aise.

alessia bretelle dos

Pour le reste, aucun souci et grâce à la vidéo d'Elsa, j'ai posé une fermeture éclair avec une précision d'horloger Suisse ! On peut dire que j'en suis fière de celle-là !

FE DOS

Toutes les cousettes ne se valent pas, et celle-ci m'a redonné le moral et le sourire. D'autant plus qu'elle a été appréciée par Fils Ainé et mon Monsieur S. 

alessia dos

Posté par Atelier Sybelle à 20:23 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2017

Robe Burda... peut être une erreur de casting

 

Ah des erreurs de parcours ça existe ! Dommage, j'y croyais fort au potentiel de ce tissu, mais il faut se rendre à l'évidence, ces motifs, je dois EVITER !!! 

 Robe Burda 6988 POCHETTE

Le patron est une valeur sûre, je l'avais déjà réalisé il y a une paire d'années (pas photographié). Il s'agit du Burda 6988, une robe easy. Le tissu est un coup de coeur et un fond de rouleau de la mercerie d'Alissas (une hauteur et pas plus !), un voile polyester que j'ai doublé en pongé de soie grise des Coupons St Pierre. 

 détail tissu

Les deux pinces de devant partent de la taille et finissent à la poitrine. Au dos, également deux pinces pour cintrer, mais ces détails sont noyés dans le dessin.

J'étais super contente de ma réalisation....

jusqu'à ce que mon ainé me dise avec une mimique très compréhensible : "je ne sais pas.... Les imprimés peut être... Ce n'est pas ce que tu as fait de mieux". Oups ! Côté petit mari, même son de cloche.

robe burda sans ceinture

Je ceinture large. "C'est mieux". Mais je vois sur les photos qu'ils ont voulu être gentils. M'en moque ! Je l'ai porté aujourd'hui au bureau et personne n'a rien dit (en même temps, c'est encore bien désert cette semaine). A essayer avec une ceinture plus ajustée ?

 robe burda 4

Le temps me dira si elle ressort plus souvent de ma penderie ... ou pas !

robe burda 2

Posté par Atelier Sybelle à 19:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

21 août 2017

Des jupes et des top...

Attention, article long !!!

 

Cet été, j'ai cousu (beaucoup), et  rien photographié. 

Je ne vais pas rattraper tout le retard d'un seul coup. J'ai  bien essayé mais un bon nombre de photos prises à l'instant viennent de passer à la poubelle. Ahrr on pense que c'est bon et on se retrouve en plein contre jour ; on pense que l'angle est correct et grr ! non mais quoi, je n'ai pas profité autant des spécialités Alsaciennes !

Ceci dit, comme le titre l'indique, j'ai cousu des jupes et des top (entre autres). 

Côté jupes c'est un modèle du Fashion Style n° 8 dans lequel j'avais déjà réalisé une jupe (ici), et un top (là) que j'ai réalisé deux fois (si si).

fashio11

 

C'est un modèle original à 3 plis plats en diagonale et doublé comme beaucoup des patrons de magazines. 

détail jupe fs bleue 

 

Réalisé une première fois en taille 48 dans une gabardine grise, j'ai du le reprendre pas mal (2 cm de chaque côté).

 jupe fs et top majorque

La fermeture éclair est montée façon braguette sur une parementure de taille. J'ai vainement essayé de suivre la totalité des explications mais j'ai fini par rendre les armes et terminé à la "one again".  Ca ferme, mieux sur la seconde que sur la première, mais je doute que ma façon soit très académique.

     P1040719             P1040720

Pour la seconde version, j'ai taillé dans un superbe coton batik acheté à la mercerie d'Alissas qui recelle quelques petites merveilles. Cette fois-ci en T46, la jupe est ajustée, mais un peu trop courte à mon goût. Heureusement c'est l'été !

 

 

jupes fs   jupe et trop topfs

Pour aller avec, car oui, j'essaie de composer à présent une garde-robe cohérente, ce sera le top Minorque d'Anne Kerdilès Couture. La sortie du patron a été essentiellement accès sur le modèle "robe" que je n'avais pas du tout remarqué tant le côté ceinturé ne m'emballait pas. Un peu plus tard, IG a révélé de superbes versions de hauts non élastiqués.J'ai enfin remarqué ces bretelles si originales qui conjuguent décolleté et soutien-gorge de compèt.  

Pour cette version photographiée, il est taillé en 48 dans un crépon brodé très aérien toujours de ma mercerie à Alissas (merci les soldes). Le top Majorque est entièrement doublé et je n'avais pas assez de tissu. Tant pis, il l'est mais que jusqu'à la taille !

jupe et top

J'ai trouvé que ce modèle taillait grand. J'ai du reprendre tous les côtés (doublure comprise) et les emmanchures étaient très basses. En reprenant les coutures, les pinces ne sont plus assez descendues. J'ai raccourci également leur longueur mais ça reste très perfectible. Les bretelles aussi sont très longues !

top majorque dos

j'ai coupé quasiment 8 cm et il y a encore de la marge !  J'aime beaucoup ce modèle, mais franchement, je reste dubitative devant le déséquilibre grande taille et pinces poitrine trop hautes. 

Mais on ne va  pas s'arrêter en si bon chemin. Voici le dernier de l'article, une valeur sûre : un trop top version B en crêpe crème (toujours les soldes et toujours Alissas).

J'ai modifié le dos car je ne voulais pas l'encolure en V, d'où la création d'un arrondi et de parmentures. Ici encore, les pinces sont descendues de 2 cm et réduites en longueur (pour moi maxi 10 c'est bien ). Après de multiples réalisations de pinces, je commence (enfin) à saisir celles qui me correspondent le mieux. Je ne comprenais pas pourquoi celles du Trop Top, qui sont classiques ne fonctionnaient pas. Outre la longueur qui était trop importante (en ce qui me concerne), j'ai remarqué que si la base est au bon endroit, la pince est légèrement montante et donne l'impression d'être trop haute. A prendre en compte pour les prochaines réalisations .... Les ourlets sont réduits au minimum (oui j'étais encore juste avec mes 70 cm). Tous sont faits à la main (manches et bas) et la parementure est également fixée à petits points invisibles, une surpiqûre n'étant pas la bienvenue sur cette matière.

trop top crepe

Fin de l'épisode mais il me reste encore à vous présenter une robe longue issue d'un patron Burda, un kimono suivant un patron maison, un autre top Majorque, une robe Alessia d'Urban Fairy.... quand je vous disais que j'ai beaucoup cousu !

 

Posté par Atelier Sybelle à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2017

Double gaze....

  

Ah la double gaze ! Depuis le temps que j'en entends parler ... Lorsque j'ai vu ce tissu couleur taupe chez Natacha Tissus à Grenoble, j'ai sauté litérallement dessus ! 

Je remarque cependant que la double gaze qu'on voit le plus souvent est différente de sa jumelle japonaise, notamment celle de Nani Iro. "Notre" double gaze est plus grossière, d'aspect gauffré, en laize plus large, et surtout moins chère que celle de nos amis asiatiques.  Quelqu'un peut m'expliquer ?

 N'empêche... dans ce coupon, j'y ai vu une jupe longue, vaporeuse, légère..... Aussitôt associée à un petit galon en rafia pour un look très bohême... 

Et comme toujours avant de couper, je m'interroge, encore et encore. Une jupe longue d'accord mais quelle forme ? A volants ? un ou plusieurs ? ou toute simple ? Je regarde autour de moi. La double gaze c'est bien.... Mais par définition c'est double. Donc deux épaisseurs, ça risque de faire beaucoup côté volume ... Je regarde encore... Non finalement je ne couperai pas ce joli coupon pour qu'à la fin, je ne le porte jamais car j'aurai pris à vue 10 cm supplémentaires de tour de hanches. 

 

Me voici plonger dans mes patrons pour trouver ce qui conviendra le mieux. J'ai lu que la double gaze est une matière délicate, qu'il ne faut pas trop travailler sous peine de la voir s'étirer, s'étirer... J'opte pour un modèle Mc Call M6074, de réalisation rapide et sans beaucoup de manipulation. Taille 18.

m6074

Réalisation facile, mais je m'applique. Les coutures sont comprises. Il n'y a pas de biais ou parementures à rajouter. Les ourlets d'encolure et emmanchures sont de simples rentrés de tissus. Tout baigne jusqu'à la pose du petit élastique sous la poitrine. Et là, selon la formule consacrée : "c'est le drame". Je pose un premier élastique classique. Très moche. Je découds délicatement. Je retente avec un élastique à smocks un peu large... Pas mieux. Ne me sentant pas de découdre toutes ces lignes de couture, je fabrique une petite pièce ; elle me servira à camoufler le désastre. C'est pire que tout !

20170721_191653

Désespérée, j'hésite à couper le haut de la robe pour qu'elle finisse dans ce qu'elle aurait du être : une jupe un peu moins longue. Un coup d'oeil au patron me fait comprendre mon erreur : il est fait pour des matières extensibles ! du Jersey ! ahrrr quelle imbécile je fais ! La nuit (et même deux ou trois autres) portant conseil, je laisse poser. Et d'un seul coup ! Eureka ! si je ne peux pas y mettre un élastique, je peux faire un pli ! et du même coup, je remonte le décoletté qui l'était vraiment trop... 

 Avec patience, je découds à nouveau toutes les coutures de l'élastique à smocks. Je démonte un peu de l'ourlet d'encolure, je fabrique mon pli creux et remonte l'encolure. Une finition en V propre ! Un ourlet à la main. Ouf la robe est sauvée. Mais un peu tristounette. C'est  le moment de la parer de ce ruban très nature.

20170722_150828

Pour faire bonne mesure, je rajoute cette perle galet argent trouvée chez Mamzelle Fourmi.

 20170802_072310    P1040697 2

Portée aujourd'hui je confirme que la double gaze, c'est très agréable, incroyable de légèreté, tellement qu'on a l'impression de ne rien porter ! C'est sûr, cette robe va être une des pièces phare de ma penderie tout l'été !

Sans titre 2    Sans titre 10 

Posté par Atelier Sybelle à 13:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,