L'Atelier de Sybelle

15 novembre 2018

Magnolia d'automne

La petite dernière de Deer and Doe m'a beaucoup plu (le manteau aussi d'ailleurs). La présentation était alléchante : une robe cache coeur maxi ou médium, avec un décolleté de folie ou plus sage, des manches longues droites ou courtes et papillon ; depuis le temps que je collectionne les patrons de robes de ce style sans oser me lancer !!!  J'ai attendu (un peu), discuté avec Isa (beaucoup)... Allez ouste, on y va !

 magnolia fournitures 2

Les réalisations postées sur Instagram étaient encourageantes même si exception faite d'Elodie Blueberry qui est carrément sublime, dans les premiers temps, on ne trouvait que des sylphides portant ce genre de robe. En ville j'ai pourtant croisé Magnolia sur une jeune femme dont la morphologie se rapprochait plus de la mienne et là, j'ai eu un doute... Ce modèle sur une jeune femme, ça va, mais sur une quinqua, ça ne fait pas trop ? le noeud derrière, les manches papillon... et la ceinture que je pensais légèrement au dessus de la taille, sur elle, était à la taille pile. Autant dire, totalement rédibitoire pour moi. 

 

J'ai projeté le patron dans tous les sens.

Pour alléger le haut, j'ai préféré les manches longues droites. Par contre, le noeud .... ah il m'a embêté ce noeud. Au final, j'ai conservé cette finition, d'autant plus que la robe s'est avérée un peu large et qu'il permet de resserrer tout ça.

magnolia cote 2

 

2m50 de tissu... Il faut ça... surtout quand vous oubliez comme moi de découper deux fois la partie centrale de la jupe ! Le tissu vient d'une de nos virées avec Isa à Indigotex. C'est une jolie viscose plutôt légère pour la saison, mais portée avec un fond de robe, ça ira. 

 magnolia face

Pour mes mensurations (110/97/110), j'ai coupé large : en 52 pour la poitrine et la taille (aïe, ça fait mal), et 48 pour les hanches. In fine, un peu trop large en haut. Je l'enfile sans utiliser la fermeture éclair et j'ai pourtant augmenté les marges des coutures princesse d'un bon centimètre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de difficulté particulière bien qu'il me semble que les explications de DD deviennent moins complètes qu'au début. Par exemple, lors de l'étape 1 (le corsage), il est indiqué de faire une couture de maintien et ensuite de coudre le biais à 1 cm du bord... Moi je suis perdue, il me semble que les marges de couture sont de 1,5 cm... J'ai bien fait de poser la question à Eléonore qui m'a répondu très rapidement. Pour le corsage, la couture de maintien est à 0,5 cm et le biais est bien à 1 cm du bord. Je suis la seule à avoir eu ce problème de compréhension ?

 

magnolia biais encolure  

La suite a "roulé" tout seul du moment que vous reportez bien les crans de montage sur votre tissu. L'embu des manches est raisonnable et se répartit facilement. Côté longueur, je pense qu'une paire de centimètre en plus aurait été la bienvenue.

magnolia devant

Je ne me rappelle pas avoir jamais fini les poignets avec des élastiques, mais c'est bien pratique !

magnolia poignet

Ah oui, pour ma tranquilité, j'ai fait un point invisible au croisé de l'encolure.

magnolia decollete

 

Et l'ourlet... c'est toujours le problème !

Sur les photos, les robes sont en général courtes ! D'où l'importance des mesures du vêtement fini données dans les explications ! Malgré ça, quand j'ai la matière nécessaire, je rajoute toujours quelques centimètres à la longueur de la jupe. On ne sait jamais....Mais pas cette fois-ci ! l'ourlet tombait en dessous du genou et sur le coup, ça m'allait bien. A la réflexion j'aurai peut être dû rallonger de quelques centimètres... (oups, je viens de voir l'article  du blog de DD à ce propos, ou comment faire de Magnolia une robe midi... tant pis !)

magnolia dd

Ce que j'ai aimé :

- le seyant du modèle. J'ai osé grâce à DD une robe légèrement évasée, sensiblement marquée (au dessus) de la taille. Oui, le bas de la ceinture est juste à la hauteur de la taille, et ça c'est parfait. Bon pour cette fois-ci, comme la robe est un peu grande, la ceinture descend naturellement, mais si je refais le modèle, ce sera corrigé).

magnolia mouv2

 

- le fait que DD propose en PDF des modèles allant jusqu'au 52. Pour ma part, c'est sécurisant d'avoir ces gradations faites sans nécessité de bidouillage,

- la clarté des explications (sauf petites exceptions ci-dessous)

 

Les bémols :

- le flou d'explication pour le montage du biais au corsage qui peut dérouter. Les marges de couture sont annoncées à 1,5 cm et on couds le biais à 1cm ??? Ca met bien le doute pour la suite !

magnolia encolure

- j'aurai aimé avoir une précision sur le biais (encore lui) dans le matériel utilisé. Il est indiqué qu'il faut 1m50 de biais, mais on ne sais pas de quelle largeur. J'ai acheté un biais satin de largeur standard (4cm) que je n'ai finalement pas utilisé. En effet, il aurait bien trop rigide pour la viscose. Sur les conseils d'Eléonore, j'en ai fait un dans le tissu de la robe.

A refaire ? Pourquoi pas ? dans ce cas, je diminuerai la carrure et j'allongerai la longueur de la jupe. Quant au noeud.... on verra en fonction du tissu !

 

 

Posté par Atelier Sybelle à 10:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 novembre 2018

Le fameux gilet Monceau ...

Et voici enfin le gilet Monceau de "Cosy little world" cousu à l'Atelier ... pas trop tôt , me direz-vous ... bien après tout le monde ... certes !!!

DSC01282

 

Mais qu'à cela ne tienne ... c'est un modèle classique , tout simple , indémodable , me semble-t-il !

Toutes les versions vues sur le Net me tente depuis un moment mais je voulais trouver un joli tissu ...

Depuis longtemps , je lorgnais sur le jersey moletonné de France Duval Stalla ... Mais ... je trouvais son prix un peu élevé , d'autant plus qu'il est en petite largeur . Et puis , lors de notre virée à Lyon , avec Sylvie , nous avons découvert la grande mercerie de L'Atelier ... en ayant tourné 1h30 avant de pouvoir se garer ! Et là , il y avait ce jersey , décliné en différents tons ... je n'allais pas repartir sans !!! J'ai donc acheté 1m50 pour confectionner le fameux gilet Monceau .

DSC01287 

Je décalque le patron en 36 puis j'adapte en fonction du travail fait lors des cours de patronage ... c'est à dire que je diminue la hauteur du buste car je mesure moins d'1m60 et ... c'est toujours trop long , la courbe du vêtement est alors décallée et le vêtement ne tombe jamais vraiment parfaitement ... évidemment puisque les patrons sont souvent conçus pour une stature d'1m65 voire plus dans certaines marques ! Et il ne suffit pas de raccourcir par le bas ou de faire un plus grand ourlet ... Ma prof R m'a bien expliqué qu'il faut placer la ligne de taille à sa propre taille et là ... on voit tous les cm qu'il faut enlever au-dessus !!! Je commence à mieux cerner comment adapter les patrons ... c'est plaisant !

DSC01283 DSC01285 DSC01286 

Et là ... un grand doute s'installe ... je couds avec ma Mac ou avec la surjeteuse du cours ?

Ah , si seulement , Sylvie habitait plus près ...

Après avoir bien tergiversé ... j'opte pour ma super machine Brother qui coud très bien et qui a des points "couture élastique" pour le jersey . Sinon , ça sert à quoi d'acheter du jersey ... si je n'essaye pas de le coudre ?! Non mais quand même !!! 

... Un point pour coudre .......................... un point pour "surjeter" le bas du vêtement .

DSC01314 DSC01315 

J'utilise le point overlock à 1cm puis je coupe au ras de la couture .

DSC01316 DSC01317 

Je finis la parementure au biais car je trouve cette finition soignée et féminine .

DSC01318 

Ce vêtement est vraiment simple à coudre , très bien expliqué , de plus il y a un tuto parfait sur le site de la marque du patron Cosy Little World .

DSC01319 DSC01320 DSC01321 

Le détail de la parementure :

DSC01322 DSC01323 DSC01324

Cette petite veste est fermée par des pressions ... J'ai la pince et les boutons pressions en plastique gris mais  ... ce n'est pas très élégant ... et je ne pense pas que des boutons et des boutonnières iraient bien sur ce modèle .

Alors , je trouve des pressions en métal argenté à Natacha tissus , cela sera sans doute plus joli .

J'aurais voulu des pressions fantaisie mais je n'en ai pas trouvées dans le commerce !

Heureusement , monsieur S m'aide à poser ces pressions qui me mettent la pression car il faut trouer mon beau tissu !!!

DSC01325 DSC01326 

Oh merci monsieur S !!!

DSC01327 DSC01332 DSC01333

 

Et cette petite veste est parfaite !!! Je suis très contente de cette cousette ... pour une fois vraiment réussie !

 

DSC01328 DSC01329 

DSC01330 DSC01331

C'est une petite veste à refaire dans d'autres matières , dans d'autres couleurs .

 

 

 

 

Posté par Atelier Sybelle à 17:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2018

Broderie Sashiko à deux ...

 

 DSC01295     20181028_164944

 

Lors du salon Id'creatives 2017 à Lyon, l'Atelier a été très attiré par la broderie japonaise. Ces petits points piqués nous ont ensorcelés !

 

Le sashiko est une broderie japonaise ancestrale utilisée à l'ère d'Edo (dans les années 1600) pour raccommoder et renforcer  les tenues des paysans. A l'époque les classes populaires n'ont pas droit aux textiles vivement colorés ou arborant de grands motifs ou encore soyeux considérés comme signe de richesse, et donc appartenant à la caste noble. Aussi les vêtements sont en coton de couleur indigo la plupart du temps. Le fil est traditionnellement blanc. C'est un coton plus épais que le fil pour la broderie occidentale, travaillé de façon à être plus solide et à présenter un rendu mat.  Au fil du temps, la broderie sashiko est devenue plus esthétique que pratique, les couleurs sont apparues dans les fils et même dans les tissus. 

Nous sommes restées longuement devant le stand de Sashiko-ya. La vendeuse nous a bien expliqué la technique, le matériel nécessaire pour commencer...  Pour notre initiation, nous avons choisi des kits.

Bonne surprise, ils comprennent tout le nécessaire excepté l'aiguille à sashiko. Nous avons constaté avec bonheur que le tissu et de la doublure sont coupés de façon généreuse.

DSC01289      20181021_193423

 

On peut voir sur les photos que les dessins ne sont pas étriqués, nous avons largement de quoi faire les coutures. Les fils sont des écheveaux entiers, la ouatine est thermocollante et de bonne qualité. Il y a également le papier carbone, et bien sûr le motif à recopier ainsi que les explications. Le cordon est déjà coupé, plus qu'à le glisser dans les passants.

 

  DSC01290      20181028_152208 (1)

 

Les explications sont claires. La finition est propre. Nous sommes contentes des jolies doublures.

20181102_094102 DSC01293

 

Isa a choisi le kit pochette (ou Kinchaku),

 

DSC01291   DSC01292DSC01294

 

et Sylvie le kit Etui à lunettes 

20181028_164944

 

Nous avons attendu l'une et l'autre un an pour sortir ces petits trésors de nos tiroirs, et le hasard a voulu que nous les réalisions en même temps sans nous concerter. Quoi qu'il en soit, ce fut pour nous deux une très agréable expérience qui sera renouvelée à la première occasion.

 

Posté par Atelier Sybelle à 15:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2018

Anderson blouse espoir et petites désillusions.....

 

P1050393

 

Je voulais moi aussi ma blouse Sofia de La Maison Victor ! Comme beaucoup, elle m'avait tapée dans l'oeil et le pied de biche de la machine à coudre frémissait d'impatience à l'idée de l'assembler. Aussi, lorsque j'ai vu ce coupon polyester moutarde fleuri chez ma dealeuse  locale de tissus, ma carte bleue n'a fait qu'un tour. Arrivée à la maison, je me jette sur le descriptif de mon patron, et là oh désespoir ! je découvre que c'est un tissu avec un minimum d'élasticité qui est nécessaire.

J'ai réellement craqué pour l'imprimé, le principe du chemisier cache-coeur m'attire depuis longtemps. Il existe d'autres patrons que diable ! D'ailleurs chez Sew Over It, la blouse Anderson correspond tout à fait à mes attentes. Je me réjouis d'ailleurs de voir que les deux pans se croisent franchement pour bien fermer l'avant. 

20181007_153924

 

 

 

Le décriptage de l'anglais technique, c'est à mourir de rire sur Go*gle ! Je vous laisse le plaisir de découvrir que le "wrong side" devient le côté opposé (de la Force ?), au lieu de l'envers du tissu.... et bien d'autres réjouissances. Bon, une fois que vous avez surmonté ces difficultés linguistiques, ça passe.... 

 

 

C'est une blouse large, je l'ai taillée en 18 pour mon 48 habituel et j'ai rajouté  5 cm de hauteur de buste. J'ai du défaire les manches et sur ce tissu, ce n'était pas une sinécure. Les emmanchures étaient vraiment trop basses ! J'aurai du m'en douter lorsque le modèle était placé sur le mannequin. Mais j'en tire maintenant les leçons. Si j'en doutais, je sais maintenant que le mannequin est relativement fidèle à mes mensurations. 

 

IMG_20181007_184305_222

Bon, j'ai du me tromper dans l'encolure qui est un peu trop haute. Mais tant pis, je laisse en l'état. Et j'aime beaucoup ce drapé.

 

Aucun entoilage, même pour les poignets. Les pattes de boutonnages sont des replis en double, pas de difficulté. 

P1050392

 

La grande désillusion vient du chevauchement des deux pans sur le devant.

D'après les photos, j'ai vraiment pensé que la blouse était entièrement croisée, et donc bien fermée. Que nenni ! le croisement est bien plus timide. Du coup, je n'en ai fait qu'à ma tête et j'ai croisé plus qu'indiqué. Résultat, un devant qui baille, qui plonge... bref pas beau. On défait, et on recoud suivant les indications. Ne vous y fiez pas, il n'y a pas eu de miracle, mais pour la photo, et sans trop bouger, on ne craint pas l'outrage à la pudeur.

 

 

blouseanderson decoleté       blouseanderson face

 

 

Conclusion :

De Sew Over It, j'avais déjà réalisée l'Heather dress et j'étais confiante. Je dois bien avouer que ce patron est une petite désillusion tant j'attendais la combinaison parfaite tissu/modèle. Mais comme j'aime décidément beaucoup ce tissu, et après une utilisation du découp-vite et d'ajustements que je juge bien trop nombreux,  je le garde et le porterai ..... avec le petit caraco qui rassure (et assure).

 

LRM_EXPORT_20181022_144533

 

Posté par Atelier Sybelle à 15:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

17 octobre 2018

Un top fleuri ...

Après avoir cousu le TOP Grain Field du magazine OTTOBRE pour une copine ... j'ai eu envie d'en coudre un pour moi .

DSC01278 DSC01279

 

Le patron étant déjà décalqué en 36, autant l'utiliser !

Et puis j'avais un beau tissu double gaze , acheté en juin , à La maison de la machine à coudre de Grenoble .

DSC01245 DSC01281 

Et ce tissu a une si jolie lisière ... qu'il faut la garder et la montrer , comme suggère Cécile qui a toujours de bons conseils .

Allez ... découpe du tissu ... J'hésite beaucoup pour savoir comment utiliser cette lisière ...

Finalement ,  je modifie légèrement le patron , au lieu d'incurver la couture milieu dos , je coupe droit .

 

DSC01250 

Les marges de couture ne sont pas comprises , il faut ajouter 1 cm tout autour .

DSC01251 

Après , le montage est très simple ,  fermeture éclair invisible , couture épaules , encolure faite au biais , puis couture des côtés et finition au biais .

Sur les photos suivantes , l'ourlet reste à faire .

 

DSC01257 DSC01258 

Et voici le dos ... avec la lisière du tissu ... certaines aimeront d'autres non ... !

DSC01259 

J'ai cousu une petite déco en fin de fermeture éclair avec l'étiquette de l'Atelier rehaussée d'un galon de pompons orange !

L'ourlet du bas n'est pas fait au biais , juste plié deux fois .

DSC01262 

Ensuite , j'ai complété avec deux petits boutons , les uns ou les autres ?

DSC01264  DSC01269 

Ce sera les petits boutons en tissu !

DSC01268 DSC01275 DSC01272 DSC01273

 

Joli top ... pour  l'été prochain ... car même s'il fait beau en ce moment , c'est un peu juste le matin !

DSC01276 

 

 

 

 

Posté par Atelier Sybelle à 23:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 octobre 2018

Tunique Amélie

Ouh là là, c'est officiel, l'automne est arrivé. D'un seul coup, ce matin, il fait froid, gris et venté ! Mais que s'est-il passé en quelques heures ? Hier encore, je cousais avec un plaisir non dissimulé la tunique Amélie, d'après le magazine "Passion couture créative" et ce matin impossible de porter ma cousette ! 

20181001_203508

Alors vite, je vous la montre !

Il s'agit d'un modèle créé par Emilie Pouillot-Ferrand pour ce magazine. Les tailles vont du 36 au 46. Isa a cousu de très belles pièces de cette créatrice, ici  et encore ici...mais je n'avais jamais essayé. Nos morphologies sont différentes, et l'éventail de taille n'est hélas pas assez déployé (à mon goût). Mais pour cette tunique aux manches kimono, je me suis laissée tentée par un petit up-gradage sauvage. 

tunique amelie out

On voit au plan de coupe que ce devrait être une affaire rondement menée  :  1 devant, 1 dos, 1 paire de parementures et des bracelets de manches. Presque un peu frustrée devant la rapidité de la réalisation !

 

20181001_220457

Ce que j'ai modifié : 

- j'ai gardé l'encolure en taille 46 ainsi que la ligne d'épaule. J'ai rajouté environ un centimètre sur toutes les autres parties des pièces (emmanchures, côtés). Le buste a été rallongé de 5 centimètres. Je n'ai pas suivi les indications mais je crois qu'Emilie préconise le montage d'un biais à plat fait maison pour l'ourlet ; avec le tissu choisi, ça aurait été trop épais,

- un rajout de dentelle entre les emmanchures et les bracelets de manches,

- des bracelets de manche rallongés autant que le restant de tissu me le permettaient pour réaliser des basques. 

Côté matériel, ça donne :

Le tissu est d'une double gaze jaune pâle, très douce tant à la vue qu'au toucher, achetée en solde à Ma petite Mercerie cet été. 190 x 110. Tout le coupon y est passé ce qui correspond bien à la nomenclature.

Les fils (un Guterman écru pour les parties classiques, et Mettler poly sheen jaune pour les points fantaisies) sont du stock. Lorsque j'ai recommencé la couture, je n'avais plus aucune fourniture de potable. Le fils était très très ancien, les aiguilles émoussées .. (je ne parle pas du stock de tissu alors réduit à sa plus triste expression). J'ai investi dans ce que j'appellerai de bons basiques. Même s'ils font un peu mal au portefeuille au départ, je les apprécie à chaque projet et cela m'évite de courir affolée à la mercerie du coin (40 km aller retour quand même) : un coffret de 28 fils à coudre (Mettler pour ne pas le nommer), un autre de fils à broder, et avec le temps, des bobines de 1000 mètres de fils Gutermann ou Mettler en noir, gris ou écru.

 

 fils

Restait le petit plus, pas indispensable mais qui m'a fait plaisir : le galon de dentelle. Pas évident à trouver, mais finalement, c'est (encore) à ma mercerie préférée (et unique) que je l'ai trouvé : 1 mètre de galon dentelle d'un jaune suffisamment doux pour s'accorder avec la double gaze, mais pas trop fade pour la réhausser. Perfect !

20180930_184339

Réalisation facile, des explications (même si je ne les ai pas suivies) claires avec pleins de schémas (j'adore les images).  

 

P1050360

Après, on s'amuse ! Ce modèle de blouse permet tant de déclinaisons ! J'aurai peut être dû me contenter de suivre le modèle proposé, qui est sobre et élégant. Mais en cet fin d'été où il faisait encore hier 26° à 19h, l'envie de frou-frou était encore très forte, et venue de je ne sais où, une tendance médiévale incertaine. D'où les basques aux manches....

 

 

 

Les surpiqûres aux points fantaisies, c'était un challenger. Il y a intérêt à être régulière pour que ce soit réussi. Et j'en suis assez fière... du coup, j'en ai collé de partout : autour de l'encolure, pour fixer la parmenture, aux ourlets des manches et du corps. 

P1050353 P1050354 P1050352

Allez, maintenant, aux projets d'automne.... pfff !

     P1050351

Posté par Atelier Sybelle à 22:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,