P1030785

 

A cette heure, vous avez déjà pu découvrir les très belles réalisations des participantes sur IG ou sur les blogs. Les robes de Jovianna et Marjorie, avec leurs magnifiques broderies, d'Anne avec son duo de passepoils, de Breizh cousette et de Rpcrea et leurs imprimés wax à couper le souffle, celle graphique de Mars et Septembre.

 

Je suis bien sûre très fière d'avoir pu tenter cette expérience et l'avoir mener à bout, même si la dead-line m'a fait frémir et que je n'ai pas repris tout ce que je voulais pour rendre la robe totalement portable, ou en tout cas pour y être bien à l'aise. Elle est un peu serrée au niveau de la poitrine, l'encolure n'est pas très harmonieuse, les emmanchures ne sont pas ajustées, et ce baillement dans le dos m'énerve au plus haut point. Mais je pense que le remède (partiel) est simple : il va me suffire de raccourcir la hauteur d'épaule pour remonter l'emmanchure et supprimer le baillement... et un peu de temps aussi ! 

Maintenant les détails concernant ce patron. Et oui d'entrée, je le referai. J'aime beaucoup la forme générale de la robe qui pourrait être un peu plus loose (mais je sais où rajouter maintenant) et ses manches tulipes.

Cependant, tout n'étant pas tout rose dans le pays des bizounours, voici quelques remarques issues de ce projet. On va mettre de côté "stress" (tout est relatif) de l'inconnu et de la coupe en aveugle (aïe, je ne veux pas gâcher mon beau tissu, et en plus je n'ai pas le temps de faire une toile) pour se concentrer sur les difficultés rencontrées au fil des épisodes.

 Sans titre 2

Episode 1 : la jupe, le corsage, les fronces et les poches. Alors là, rien d'insoluble, à part peut être un peu d'imprécision des schémas sur le début et la fin des fronces (jusqu'au bout !) qu'un peu de réflexion solutionne. Le montage des poches est bien expliqué, ainsi que l'assemblage avec le corsage. Je n'ai pas osé touché à la largeur de la jupe, même si au premier abord elle parait très étroite. Le commentaire de Marie en réponse à ce point est assez clair. La jupe n'est pas finie ! Je fais confiance. Par contre, je rajoute 2,5 cm en hauteur au corsage.

 P1030772

Episode 2 : le dos, la fermeture éclair et les fronces. Je pense à bien reporter mes 2,5 cm supplémentaires. Pas de difficulté. J'apprécie beaucoup la façon de poser de la fermeture éclair visible. J'ai appris une nouvelle méthode. 

 

IMG_20160719_212002

Episode 3 : les côtés. Episode court mais intense. Ici aussi, je pense à rajouter mes 2,5 cm. Opération plus délicate étant donnée la forme hexagonale de la pièce. Une difficulté : il faut assembler les angles des côtés à ceux des corsages, et cela demande un peu de minutie. Si tout va bien, la couture doit longer le haut de la poche. Pour moi, ce n'est pas tout à fait ça, mais je n'y retouche pas.

 

IMG_20160720_201943

Enfin l'épisode 4 : les manches et l'encolure : s'il y a des difficultés, c'est bien ici. Il faut suivre les explications de montage des pièces, bien repérer pour celles dont le tissu est identique à l'envers et à l'endroit le bon côté de votre pièce. Il s'agit là plus d'une projection dans l'espace que de difficulté de couture. Pour ma part, ce passage m'a fait réfléchir. C'était difficile d'imaginer les dessus/dessous, envers/endroit de l'affaire.

 

A ce niveau, petit oubli (qui semble avoir été rectifié sur les indications transmises ultérieurement) dans les explications : l'assemblage des côtés. Il se fait après celui des manches et avant la pose des biais. 

 

Alors les biais parlons-en. Le "biais à cheval" fait une finition très propre, mais il alourdit considérablement l'encolure. D'autant plus qu'à aucun moment, on ne parle de cranter ou réduire le surplus de tissu. J'imagine qu'une couturière débutante peut être un peu désarçonnée. Personnellement, j'ai recommencé deux fois l'encolure et je ne suis pas pour l'instant satisfaite du résultat.

 

Sans titre 3

Au niveau des emmanchures, c'est pareil. J'ai vu que beaucoup avait rencontré le même problème, un baillement important aux aisselles. Pour ma part, j'ai réduit un peu les coutures sur deux à trois centimètres (pas plus sinon on est à la hauteur de la poitrine). Comme je l'ai dit précédemment, je pense que la solution sera de réduire la hauteur d'épaule. Ce qui implique de démonter partiellement le biais et totalement la manche. 

J'ai apprécié le repli à faire sur le biais au niveau de l'emmanchure pour lui laisser un peu de latitude. Je n'ai compris la manoeuvre qu'en cousant, et je l'ai trouvé astucieuse.

 

En définitive, les explications sont certainement suffisantes pour les couturières expérimentées, mais pourraient être plus précises pour quelques étapes. Comme j'ai toujours des difficultés à lire les dessins à main levée, ce n'est pas la partie que j'ai le plus apprécié. Il me semble toujours qu'ils en sont pas assez clairs. Je pense notamment à la finalisation de l'encolure au niveau de la fermeture éclair. C'est une opération qui peut vite dégéner en bidouillage maison et torpiller le projet.

J'ai eu par moment l'impression de participer plus à une version "test" qu'à une version aboutie, impression venant essentiellement des soucis rencontrés par toutes au niveau du bas des emmanchures et de l'ajustement à y apporter ainsi que l'oubli de la partie assemblage devant/dos.

 P1030770

Globalement, le ressenti est positif, même si le rendu final de la robe demande encore un peu de travail et de reprise. Pour 8 €, j'ai une robe originale, qui peut être déclinée en plusieurs versions. Comme toujours dans un sew-along, la participation des autres couturières est motivant et les échanges d'aide et avis sont très précieux.

 

Pour ça et pour ce modèle inédit et très sympathique, merci beaucoup Marie !

 

 P1030788       P1030790   ACM DOS ACM FACE 2 ACM FACE 3 ACM FACE