Heureusement qu'Isa assure la continuité du blog avec ces belles réalisations ! Ah comme j'aime ces broderies ! Et dire que je ne comprenais pas au départ ton attrait Isa, pour ces fabuleuses machines ! Mais les machines ne font pas tout. Il faut avoir le goût pour choisir les motifs, les couleurs, les positionner sur le modèle.... 

C'est vrai que cela n'a rien à voir avec mon article du jour sur le second Madawan, mais nous avons fait ce blog pour échanger avec les autres couturières, mais aussi entre nous, alors voilà c'est dit : Isa, j'adore ce que tu créées et l'accessoirisation (Larousse, prends garde à toi) de tes cousettes.

20170226_104019

  

Pour ma part, j'ai fait brombir encore une fois la surjeteuse pour ce second Madawan. C'est à Domène que nous avons trouvé ce tissu, mélange de coton et de je ne sais quoi. Il n'a aucune élasticité. Je craignais un peu que l'épaisseur soit trop importante au niveau du col, mais avec un bon coup de repassage, il se travaille et s'aplatit à merveille. Et tu as raison Isa, même s'il est d'une composition différente que celui avec lequel tu as fais cette jolie Mona, il s'effiloche également avec une rapidité surprenante. Les beaux jours approchant, j'avais envie de clarté et j'ai associé à ce tissage péruvien (dixit mon monsieur S.) un biais orangé.

 Je disposais d'1m70 de tissus pour les 2 m recommandés par Aime Comme Marie. Optimiste, je me lance avant de réaliser qu'il va y avoir des RACCORDS !!! et là, c'est le drame ! J'ai beau tourner dans tous les sens les pièces, il va falloir choisir : raccords sur les côtés ou raccords sur le col châle. Et on oublie les manches. Ce sera naturellement raccords sur les côtés.

 

Pour cette version, j'ai retravaillé le col de façon à diminuer de façon significative son volume dans la nuque. Cela m'avait déjà marqué dans la première réalisation mais cette fois-ci le tissu n'aurait pas du tout apprécié autant de matière entassée.

Pas évident de retracer un col châle. Le dessin du patron en lui-même est un peu perturbant et il faut bien projeter les pièces dans leur assemblage. Dans ce cas, il faut revoir les pièces du devant et de la parmenture. Même si le résultat n'est pas parfait, il me convient.

P1040268

 

Ensuite j'ai rajouté encore 1 cm sur chacun des côtés devant et dos à mes précédentes modifications.Avec ce tissu non extensible et je redoutais l'étroitesse de la carrure. L'emmanchure est redescendue de 1,5 cm supplémentaire. A ce niveau je note que pour la prochaine fois il conviendra de modifier la couture d'épaule qui finit par se retrouver bien trop basse à l'arrière. 

P1040266

 

Toujours pour adapter le patron au tissu, j'ai encore rajouté 1 cm à la largeur des manches. C'est confortabe mais la tête est à revoir, à moins que ce ne soit dû au tissage jacquard qui apporte une certaine rigidité par endroit. J'ai noté des petites "piques" sur l'arrière. L'usage l'atténuera peut être. Par contre, j'ai déjà rajouté 4 cm sur la longueur, mais il en manque encore !

J'ai apporté un soin particulier aux finitions. Je me suis appliquée dans la pose du biais

IMG_20170226_184805

et dans sa jonction avec l'ourlet.

IMG_20170304_144652

 

Cette fois-ci pas de décalage, tirage ou autre grimace, le raccord avec le biais ourleur est impeccable.

P1040269

 

Ourlet à la main des parementures (c'est long !)

IMG_20170304_143750

 

L'ourlet des manches est réalisé à la recouvreuse. Ca demande un peu de gymnastique car la recouvreuse/surjeteuse n'a pas de bras amovible. Mais on arrive à avoir une finition propre.

 20170304_155657      20170304_160745

 

Pour cette seconde version, je n'ai pas trop regardé la notice, sauf en ce qui concerne le montage du col. Je ne crois pas l'avoir signalé dans l'article précédent, mais les explications à ce niveau sont très légères. Est-ce dû aux différentes modifications apportées ? Dans tous les cas, je me suis retrouvée avec la partie supérieure de la parmenture, à la fin du biais et un décrochage qui m'a laissé bien pensive. J'ai cousu dans le prolongement du col, mais une indication supplémentaire à ce niveau sera certainement la bienvenue pour une couturière débutante. De la même façon, on ne sais pas ce qu'il faut faire des biais aux extrémités. Faut-il les fermer, les laisser à cru, les retourner... Autant de points qui ne sont pas abordés, tout comme le surfilage et le repassage. Pour un modèle orienté "débutant" (petite mention au Padawan), il manque un peu de précisions.

 

Quoi qu'il en soit, c'est un modèle que j'adore. L'arrondi et le grand col en fond un modèle particulièrement adapté aux carrures un peu étoffées (c'est bien dit non  ?) et je regrette qu'il m'ait fallu bricoler pour arriver à le mettre à mes mesures. Est-ce dans les cartons de Aime comme Marie de "monter en grade" ? Je l'espère et ce jour-là, je serai la première à valider mon panier.

      P1040265       P1040267

Et un grand merci à mon photographe qui a bravé le froid pour satisfaire les exigences de sa môman !!!