20190818_113956

 

 

Voilà une cousette (pardon deux cousettes) hors saison. Je n'ai pas eu le temps de publier l'article pour le défi de septembre, mais je suis si fière que mon grand garçon m'ait demandé de lui coudre des tee-shirts cet été (et qu'il les ait appréciés)  que je ne résiste pas à poster.

J'avais tout à la maison sans oser me lancer.... Mon grand a choisi un jersey flammé Ikks (il parait) acheté chez Indigotex cet été et le patron de Marie "M comme Matelot" version "escale" (boutonnage sur le côté) dont j'avais également fait l'acquisition en espérant avoir un jour la possibilité de "coudre pour un homme". 

Le patron est sans marge de couture. La taille choisie initialement est le M mais en cours de réalisation, j'ai eu peur que le tee-shirt soit trop petit. Il faut dire que je n'avais plus l'intéressé sous la main. Même si j'avais pris ses mesures dans tous les sens, je n'étais pas sûre de moi. Son grand frère qui rôdait dans les parages m'a servi de modèle.. Et heureusement.  Du coup, j'ai coupé également un autre tee-shirt avec la taille L sans rajouter les marges de couture.

Pour les manches, ça a été la taille L sans marge de couture pour la première version, et avec de bonnes marges la seconde. Comme ce sont des modèles d'été, ils sont tous les deux manches courtes.

Le jersey flammé c'est beau, mais totalement instable ! Je l'avais pourtant bien lavé une première fois, mais après avoir passé les deux teesh à la machine, les coutures ont toutes tournées.... Grr ! tant pis ça restera une "toile" portable quand même, mais ça fait râler. A l'avenir je vais fuir ce genre de jersey.

L'assemblage a été réalisé à 80 % à la surjeteuse/recouvreuse (pour les 20 % de machine à coudre, comptez la patte de boutonnage et la bande d'encolure).

20190818_185940

Grâce aux conseils de Rozenn, je n'hésite plus à mixer les couleurs de la surjeteuse.

20190818_185509

 

Ce qui apporte un peu de fun....

20190824_103101

Je me suis appliquée dans la réalisation. La patte de boutonnage est carrément un bonheur à coudre. Là où ça se corse, c'est pour les boutonnières. J'ai eu de grandes difficultés à les faire. Après avoir usé de toutes les astuces, décousu avec anxiété deux fois chacune des ouvertures, je suis arrivée à un résultat potable. Pour le second exemplaire, j'ai rusé et fait les boutonnières avant le montage sur les épaules. Si on repère bien, ça marche.

20190826_203105

Dans les deux cas, il y avait toujours une petite extrémité qui "rebiquait".

20190826_203038

J'ai rajouté une pression, et le tour a été joué.

20190824_103048

Pour l'encolure, j'ai utilisé une méthode déjà éprouvée pour le Lago Tank. Cette méthode est celle qu'Edith de "l'aiguille à l'ouest" utilise, et je l'ai fait mienne. Le tissu étant très fuyant, après la première couture de la bande d'encolure endroit de la bande contre envers du teesh, je l'ai fixée d'abord avec des épingles, 

20190818_193006

puis avec un fil de bâti (et oui, à l'ancienne).

20190818_193431

Cela m'a permis de faire sereinement la couture extérieure.

20190818_194129   20190826_203239

Au final, le destinataire des tee-shirt était très content. Le premier est ajusté, et le second plus loose.

 

20190826_203135 20190902_1905261 2 20190824_103004

 

Et maintenant allons vite voir les réalisations des autres copines....